Race bovine d’une robustesse remarquable, la vache Vosgienne est une excellente marcheuse et est particulièrement adaptée aux reliefs difficiles. Peu sensible aux brusques variations de température, elle est parfaitement adaptée aux conditions de l’élevage en montagne.

Son lait équilibré riche en matières grasses et protéiques est idéal à la fabrication du fromage de Munster.
Elle arbore une robe de couleur noire et blanche tachetée. Une bande dorsale blanche s’étend de la nuque à la queue. La tête est généralement blanche, mouchetée, voire cendrée jusqu'au niveau des oreilles qui sont noires, tout comme les cornes, les naseaux et les sabots.

□ LA VACHE VOSGIENNE - histoire et caractéristiques □

La race vosgienne est un des symboles du massif vosgien. Elle est particulièrement bien adaptée à la vie en montagne et dans les reliefs difficiles, et est une très bonne marcheuse.
Très rustique, elle est très résistante aux variations de son environnement.



Description d'une vache montagnarde

1 - Quelle est la couleur des vaches vosgiennes ?

La vosgienne présente une robe noire et blanche, ou rouge et blanche. Elle est mouchetée sur certaines zones et est facilement reconnaissable grâce aux bandes blanches parcourant son dos et son ventre. Ses poils sont courts et lisses. Ses sabots ainsi que ses oreilles et ses muqueuses sont noirs, mais sa queue ainsi que ses membres sont blancs.
La robe des vosgiennes à la robe rouge, aussi appelées vosgiennes pie rouge, est due à la présence d’un gène récessif et constitue de 2 à 3% de la population vosgienne.

2 - Quelles sont les caractéristiques de la race vosgienne ?

Son aspect trapu et léger en fait une race bovine agile, forte et solide. Son dos a un aspect très rectiligne. Elle possède des membres fin, solides, et courts, ce qui en font une excellente marcheuse. La vosgienne possède des cornes, si elles ne sont pas coupées par l’éleveur, tournée vers le haut. Ses mamelles sont moins grosses que celles de ses concurrentes, car elle doit pouvoir se déplacer dans des herbes hautes et ronces sans s’écorcher.

3 - Que mange la vosgienne ?

Pendant le printemps et l’été, lorsqu’elles sont sur les haut pâturages vosgiens, la vosgienne se nourrit de l’herbe présente. En automne et en hiver, lorsqu’elle redescend dans la vallée, elle se nourrit des fourrages des prés en bas, et de foin lorsqu’elle ne peut plus sortir de l’étable.

4 - Combien mesure et pèse une vache vosgienne ?

Elle possède une taille d’environs 135 cm au garrot, et pèse environs 600 kg pour les génisses et 800 kg pour les taureaux.

5 - Qu'est ce que la transhumance et à quoi sert-elle ?

Tous les ans, les vosgiennes effectuent une transhumance leur permettant d’accéder aux pâturages d’été et aux pâturages d’hiver. Cette grande marche, souvent ouverte aux visiteurs, permet alors aux vaches d’accéder aux hautes-chaumes au printemps en rejoignant la ferme en hauteur, et de redescendre dans la vallée à l’automne pour y consommer du fourrage frai. A ce moment, le fourrage des hautes-chaumes se dessèche et la température devient trop faible pour convenir aux bovins.
Les transhumances ouvertes au public constituent un véritable événement folklorique, où les fermiers sont habillés de manière traditionnelle en marcaires, les vaches sont quant-à elles lavées, brossées, et parées de fleurs.
Les vaches suivent alors la vache de tête, possédant la plus grosse cloche cette dernière sert de guide avec le macaire. Retrouvez les différents événements associés sur cette page :
https://www.vallee-munster.eu/fr/curieuse/sites-musees-traditions/transhumances-valleemunster. html

6 - Une vache vosgienne peut-elle être dangereuse ?

La vosgienne est très docile avec l’homme, en plus d’être très curieuse. Elle viendra peut-être vous voir au cours d’un balade pour vous renfiler la main. Elle est très sociable. En revanche, envers d’autres races bovines, elle aura tendance à se montrer dominante en donnant des coups de corne par exemple.

7 - Quels risques existent-ils pour la vosgienne ?

Avec les canicules dues au réchauffement climatique, les vaches réduisent leur production de lait.
La vosgienne étant très robuste, sa production baissera moins que ne le ferait une autre race bovine. En effet, les vaches ont besoin de beaucoup d’eau pour être élevées dans des conditions optimales, on doit la leur fournir.
De plus, la sécheresse limite la production de fourrage, il faut alors une superficie de pré encore plus importante pour la nourrir. Cela devient compliqué pour les éleveurs qui doivent acheter du fourrage supplémentaire pour combler ce manque.
Le réchauffement climatique aura-t-il raison des efforts menés par les diverses associations pour la préservation et la réintroduction de la vosgienne ? Seul l’avenir nous le dira, mais des recherches de sélection génétiques pourraient servir à sélectionner les gènes les plus résistants à la sécheresse.

Les Origines de la vache vosgienne

1 - D’où vient la vache vosgienne ?

La vache vosgienne prendrait ses origines au XVIIème siècle. On compte plusieurs théories différentes pour expliquer son apparition sur le massif vosgien.
Cette vache serait alors venue de Suisse, d’où elle aurait migré, ou alors serait arrivée avec l’armée suédoise pendant la Guerre de Trente Ans. Cette hypothèse pourrait sembler plausible, car la vosgienne est très similaire à d’autres races du rameau nordique, notamment à cause de ses tâches sur le flanc. D’autres théories moins fantaisistes disent que la vosgienne est issue du métissage d’une sorte de Montbéliarde et d’une Prim’Holstein.

2 - Pourquoi avoir utilisé des vosgiennes ?

La vosgienne tractait jadis le matériel agricole, grâce à sa forte robustesse. Elle a été remplacée durant la mécanisation de la production agricole. Sa robustesse est très apprécié par les éleveurs, ses couts vétérinaires et de santé sont faibles. Elle n’est pas très précoce, mais possède une grande longévité, et produit du lait très longtemps.

3 - Combien y a-t-il de vaches vosgiennes ?

La population de la vache vosgienne a été gravement réduite dans la première moitié du vingtième siècle, elle est passée de 125 000 individus en 1900 à seulement 1000 en 1949.
Cette énorme baisse du nombre d’individus a failli avoir raison de la race, et est due bien sûr aux guerres ayant eues lieux, que ce soient la première, la seconde, ou encore les guerres antérieures, ainsi qu’à la concurrence d’autres races bovines présentes sur le territoire, comme la simmental et montbéliarde, qui possèdent des avantages en termes de production laitière et/ou bouchère. Elle a également entraîné sa suppression du catalogue officiel des races en 1947. Aujourd’hui, on compte environs 10 000 individus.

4 - Comment la population de races vosgiennes a-t-elle été sauvée ?

Face cette inquiétante baisse, des passionnés ont créé une association, le « Herd Book Vosgien », en 1977. Cette dernière a pour vocation créer un arbre généalogique, appelé justement « Herd Book » en anglais, qui fixe les caractéristiques de la race vosgienne. Cette association a permis d’augmenter le nombre de têtes de 7000 uniquement sous la présidence de Jean Wehrey, plus connu sous le nom de Hansi, et qui s’est illustré pour son combat dans la préservation de la race vosgienne et la démocratisation des fermes auberges.
Au XXème siècle, pour éviter les risques de consanguinité, du sang télémark, une race d’origine norvégienne, est introduit. On estime à 1/8 la part de sang télémark présent dans la population actuellement.

5 - Où vit la vache vosgienne ?

La vache vosgienne vit sur les chaumes et s’est très bien adaptée au climat vosgien ainsi qu’aux pentes escarpées. La vosgienne est peu sensible aux carences de calcium, très peu présent dans les chaumes. A l’origine du nom de la Vosgienne, le massif des Vosges est aussi le lieu de villégiature idéal des vaches vosgiennes.
La majorité des troupeaux sont situés dans ce territoire sur trois régions : l'Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté. C’est un massif de moyenne montagne aux reliefs escarpés.

6 - Qui est la vosgienne la plus connue ?

La vosgienne a été mise sous le feu des projecteurs au courant du Salon de L’agriculture en 2011, où la vache vosgienne Candy a été la mascotte de cette édition. 


Production - Produits issus de la vache vosgienne

La race vosgienne produit une faible quantité de lait, mais d’excellente qualité, gras (environs 4% de matière grasse), et très protéiné. Produit à environs 4000 litres par an, le lait est utilisé pour fabriquer de nombreuses spécialités fromagères dans la vallée. Découvrons-en quelques-unes des plus célèbres.

Quels produits laitiers sont fabriqués à partir du lait des vaches vosgiennes ?

Le Fromage de Munster

Incontournable de la vallée, ce fromage à pâte molle, à robe orangée et à fort fumet caractéristique fait la joie des plus gourmands.

Le bargkass

Fromage de montagne en alsacien, il s’agit d’un fromage à pâte pressée et à affinage plus long que celui du munster. Son gout est également moins prononcé, ce qui en fait un excellent complément.

Le bibalakas

Littéralement fromage de poule en alsacien, il s’agit du fromage de munster non affiné, sous forme de fromage blanc, qui est assaisonné d’ail et d’herbes. Il est très souvent consommé avec des pommes de terre en robe des champs.

Le Siaskass

Fromage sucré en alsacien, il s’agit d’un dessert emblématique des fermes auberges de la vallée. Il s’agit d’un caillé du jour, associé avec de la crème fraîche et du sucre, et sublimé par du kirsch, une eau de vie fabriquée à partir de cerises.

Photo Thierry Gachon - Journal L'Alsace

Le coeur de massif

Très récent fromage, il a pour but de promouvoir les qualités laitières de la vosgienne car seul le lait de cette dernière est utilisé. C’est un fromage à pâte pressée. Ses os fins et la faible proportion de matières grasse en font également une très bonne production bouchère.

Quelle viande est produite avec les vaches vosgienne ?

A partir de cette viande on produit un plat très connu des foyers alsacien, le Baeckeoffe, four à pain en alsacien. Ce dernier est composé de diverses viande, d’agneau, de boeuf, et de porcs, d’abord marinés puis mijotés à l’étouffée pendant plus de 24 heures. Divers légumes agrémentent la viande, on y retrouve de la carotte, pomme de terre, et de l’oignon. On retrouve également d’autre mets comme les gendarmes, saucisses fumées composée de viande hachée et épicée, du saucisson de boeuf, ou encore du boeuf séché.

Pour conclure

Au fil des années, la vosgienne s’est bâtie une forte réputation et s’est vue être presque ressuscitée grâce à l’amour des éleveurs pour cette race. C’est un exemple de qualité de production bovine, et est une race très attachante de par son physique et son caractère.

Sources: Organisme de Sélection de la race bovine Vosgienne et Chambre d’Agriculture du Haut Rhin.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour tout savoir sur la vache de race vosgienne : www.racevosgienne.com

Horaires d'ouverture de l'office de tourisme

De janvier à mai et de septembre à décembre :
Lundi à vendredi : 09h30 - 12h et 14h - 17h30
Samedi : 09h30 - 12h et 14h - 17h

En décembre permanence de l’Office de Tourisme
sur les marchés de Noël les week-ends
 
De juin à août :
Lundi à samedi : 09h - 12h30 et 13h30 - 18h
Dimanche et jours fériés : 09h -13h

Office de Tourisme de la Vallée de Munster 2021
L'Alsace EssentielleMentions légales - Extranet - Espace Pro