HISTOIRE DU CLUB VOSGIEN

DE LA VALLÉE DE MUNSTER

Sentier des Roches 1911

 

1er janvier 1873 Fondation par M. SCHWARTZ, garde général des Eaux et Forêts

   Nous fêtons en 2023 le 150e anniversaire du Club Vosgien de la Vallée de Munster, fondé le 1er janvier 1873 à l’initiative du Garde Général SCHWARZ et de 16 autres notables munstériens. C’était la 11e association locale du « Vogesenclub », fondé le 31 octobre 1872 par Richard STIEVE, juge au tribunal de Saverne. Depuis, 19 autres présidents ont animé notre association :

1874 Présidence de M. CRAMER, directeur du collège de Munster

   Sous sa présidence, le Club Vosgien augmenta ses effectifs de 20 à 125 membres. 

   Les accès aux lacs étaient sa priorité. Les premiers travaux de jalonnements furent entrepris sur des parcours intéressants : d'abord la grande vallée, la crête et la petite vallée. Il était à la base du balisage des premiers sentiers, tels que la Wormsa (créé en 1850 par l'industriel Jacques HARTMANN pour le rehaussement de la digue du lac du Fischboedle), Schiessrothried, Frankenthal, Gaschney, Glasborn, Kastelberg.

1877 Présidence de M. JACOBS, professeur au collège

Le 31 décembre 1878 le Club Vosgien est reconnu "Association d'utilité publique".

1881 Présidence de Emile IMMER, Industriel à Metzeral

   La collectivité doit au président Immer la transformation d'un refuge au lac du Fischboedle, don de Frédéric HARTMANN.

   Il est à mentionner que le premier président alsacien de la vallée eut des difficultés à surmonter, en raison du pilotage politique des fonctionnaires de « Kaiserreich ».

   Première carte de randonnée en 1886. Le guide de Curt MUNDEL "Die Vogesen" (1881) a été apprécié par sa précision des descriptions et des itinéraires. Il a été suivi d'autres au début des années 1900 à 1914 et repris en 1920 jusqu'à nos jours.

1891 Présidence de Michel HEID, professeur

   Sous sa présidence, l'assemblée générale et le congrès des sections du Club Vosgien eurent lieu à Munster en 1894. Il créa les sentiers de l’Altenweiher vers le Kerbholz, de Soultzbach vers Strohberg, le Ried et le Petit Ballon.

   En 1897, le Club Vosgien conçoit la traversée du massif des Vosges de 430 km, signalé par un rectangle rouge qui fait maintenant partie du GR5 qui relie la mer du Nord à la Méditerranée et qui traverse notre Vallée de Munster. Sur son trajet, le rocher des Sources entre la Schlucht et le Hohneck fut bordé de Garde-fous.

1903 Présidence de Paul GLASMACHER, garde général

   Il continua les travaux de jalonnement commencés par ses prédécesseurs en créant notamment de nouveaux itinéraires : Glasborn, Katzensteine, du Baerenstall au Soultzerer Eck, Steinabruck au lac de Schiessrothried. Le refuge du Fischboedle fut remis en état.

   En 1905 il publia « Über Waldschutz und Pflege des Wadschönen » sur la protection de la nature.

   En 1905, la section de Munster comptait 260 membres. A l'époque la cotisation annuelle était de 4 Reichsmark et le secteur couvrait une superficie de 12 000 hectares.

1907 Présidence de Pierre SPINDLER, médecin, maire de Munster

   Sous sa présidence une multitude d'activités ont pris naissance au sein du Club Vosgien: Manifestations culturelles, soirées de conférences à thème, récits de randonnées et séjours prolongés ailleurs qu'en Alsace, soirées musicales, création d'une bibliothèque.

   Il inaugure, le 23 mai 1909 le monument à la mémoire de Frédéric KISCHLEGER, botaniste qui a parcouru pendant un demi-siècle nos ballons et vaux, alliant la ferveur de la nature à son dévouement à la science. On peut dire que ce dernier a été un précurseur du Club Vosgien car il fonda en 1860 la Société Philomatique et adhéra à la société Alsato-Vosgienne du Docteur FAUDEL de Colmar. Hélas, la  guerre de 1970 interrompit les aspiration touristiques dans notre région.

1909 Présidence de Heinrich STROHMEYER, garde général

   Créateur du Sentier des roches, inauguré le 6 août 1911, que l’on appellera aussi « Strohmeyerpfad ». A l’époque on avait été surpris par la témérité du projet, et on était d’avis alors que plusieurs années seraient nécessaires pour surmonter toutes les difficultés que présentait son tracé. Mais grâce à l’engagement infatigable du garde forestier général et au soutien important apporté par M. André HARTMANN, les travaux purent avancer très vite. L’entrepreneur A. SCANDELLA de Stosswihr fit de son mieux pour réaliser les travaux. Les balustrades en fer furent installés dans ce terrain difficile par le maître forgeron SCHWENCK de Stosswihr. Heureusement il n’y eut pas d’accidents à déplorer, hormis la chute sans gravité d’un ouvrier italien vers la fin des travaux.

   Ceci dit, d'autres sentiers du même type ont vu le jour : La Bloy, liaison entre le Frankenthal et le Gaschney, les Hirschsteine en 1909, le sentier de l'Ammelthal aux Spitzkoepfe, la montée du Schaeferthal, jadis empruntée par la transhumance des vaches.

   La création de ces sentiers n'a fait que faire progresser le tourisme, et les hautes Vosges sont devenues une attraction majeure pour tous les loisirs qui se sont développés. Un évènement majeur n'a fait qu'accélérer le phénomène : il s'agit de la construction du tramway électrique à crémaillère, reliant Munster gare au col de la Schlucht, faisant la liaison avec celui déjà existant de Gérardmer - Schlucht - sommet du Hohneck, qui fonctionnera de 1907 jusqu’en 1914.

Henri STROHMEYER

1914-1918 Première guerre mondiale

   La guerre a fait ses ravages dans la vallée, détruisant les villages qui ne sont plus que ruines. La frontière entre l'Allemagne et la France passait par la grande Crête. Les positions conquises dans la vallée et les alentours variaient selon les positions des troupes. La guerre des tranchées a vu le jour. Elle durera jusqu'en 1918. Pendant cette guerre, bâtiments, abris, jalonnement, balisage, signalisation, œuvres du Club Vosgien depuis 1873 ont été soit détruits, soit gravement endommagés.

1920 Présidence de Jean SPIESER-SCHEURER

   Le 6 mai 1920 une assemblée générale eut lieu à Colmar au Café Vauban pour faire revivre la section Munster du Club Vosgien. Le nouveau président dût remettre sur pied le Club Vosgien de Munster qui en 1914 comptait 203 membres et dont le nombre était tombé à zéro pendant la guerre, il fut remonté en 1923 à 281 membres. Sa tâche s’avérait écrasante.

   En 1921, le Club Vosgien reçoit le monopole du balisage des chemins.

1923 Présidence de Gauthier ERICHSON, ingénieur textile aux établissements Hartmann

   Erichson avec son équipe de bénévoles a entrepris des travaux extraordinaires pour la remise en état du réseau pédestre ainsi que de son balisage.

   On lui attribue aussi le transfert des dommages de guerre, de l'ancien abri du lac du Fischboedle, en 1928, pour louer un terrain à la commune de Soultzeren au Gaertlesrein et pour y construire un chalet en dur à cet emplacement.

   La période de 1923 à 1930 fut marquée par un évènement majeur : la création de la section du Club Vosgien de Metzeral. En effet, le nommé Jacques IMMER, industriel à Metzeral en 1923, en tête d'une délégation de citoyens de Metzeral, Mittlach, Sondernach et Muhlbach, mécontent de la lenteur de la remise en état des sentiers de randonnée au fond de la grande vallée, et ceci quatre années après les hostilités de la première guerre mondiale, a décidé d'agir. Bien entendu cette décision avait fait des remous entre la section de Munster, son président Erichson et le comité central à Strasbourg. Après un échange de courrier et des contacts entre les deux parties, la section du Club Vosgien de Metzeral a vu le jour en 1923 avec comme président Jacques IMMER jusqu'en 1935. De 1936 à 1940, il fut remplacé par Charles BOEMER.

   Le guide des « Cent promenades » fut refondu et réédité en 1924, comprenant une moitié en Français et une autre en Allemand.

1931 Présidence de Robert RUCKSTUHL, puis Adolphe EMIG, directeur d'Education Physique et Sportive

   Inauguration en 1932 du Chalet Erichson, nommé en hommage à ce dernier qui n’a pas pu l’inaugurer, étant décédé en octobre 1930.

1937 Présidence d’Émile RETTERER, pharmacien

   Le sentier Hischsteine – Baerenbach a été refait entièrement. La section comptait alors 340 membres.

1939-1945 Deuxième guerre mondiale

   Pendant la période de 1940 à 1945, les sections du Club Vosgien ont été mises en veilleuse. En 1945, le Club Vosgien de Munster n'a plus que 45 membres. Après la guerre, aucun président ne s'est manifesté à Metzeral. Cependant en 1962, Jean GAEBELE, bien connu dans la vallée, a tenté de remettre sur pied la section de Metzeral, mais en vain.

   Les anciens membres de la section de Metzeral encore vivants, ont réintégré la section de Munster, avec le territoire jadis attribué et le réseau des sentiers. Ceci a pour résultat qu'actuellement le Club Vosgien de Munster entretient seul 470 kilomètres de sentiers balisés.

1946 Présidence d’Othon BACH, pharmacien, maire de Munster

   L'occupation du site par les militaires, les combats en 1939 et 1944 ont laissé des traces sur les sentiers : le balisage, les passerelles, ponts et autres éléments ont été endommagés : 90% des poteaux indicateurs et plus de 1500 plaques avaient disparu. Le chalet du Gaertlesrain avait été réquisitionné et servait de refuge aux gardes forestiers. Il avait été retrouvé dans un état déplorable. Il fallait panser les plaies. C’est à ce travail de reconstitution que s’attela courageusement le nouveau comité. En 1946 près de 200 membres s’étaient enrôlés, ils étaient 240 en 1949.

1949 Présidence de Philippe MATHIS, dentiste

   Pendant cette période, le tourisme s'est à nouveau réveillé. L'ère de l'automobile comme moyen de transport populaire a pris naissance. Les promenades auto-pédestres circulaires ont vu le jour. Le Club Vosgien devait s'y adapter. Le guide des 100 promenades a été réédité en remplacement de tous les autres guides et cartes existants depuis 1886.

1956 Présidence d’Émile HERTZOG, premier clerc de notaire, maire d'Eschbach

   Pendant la même période, les marcairies sur les hautes-chaumes, par l'affluence tout d'abord dès randonneurs pédestres et ensuite par les automobilistes et la venue des autocars, ont dû s'adapter à la situation. Pour la plupart ils ont transformé leur marcairie ou au moins agrandi la salle de réception afin d'accueillir cette affluence nouvelle de touristes. Elles sont devenues des fermes-auberges avec une vue tout autre sur l'exploitation de jadis. L'exploitation a été mécanisée, des tracteurs adaptés à la montagne ont fait leur apparition. La traite des vaches est devenue mécanique. La fabrication du Munster est restée heureusement la même.

   Le Club Vosgien lui aussi a dû s'adapter à la situation. Le balisage fut revu et redirigé vers les fermes-auberges en créant de nouveaux itinéraires. On a remis à jour ou créé de nouveaux guides et cartes mettant en liaison les fermes-auberges, Club Vosgien et circuits auto-pédestres (Réédition du guide des 100 promenades de la Vallée de Munster en 1980 et guide des Vosges en 7 volumes par Jean BRAUN en 1981). 

   La protection de la Nature commence à préoccuper pas mal de monde. Par l'affluence des voitures, l'effet de serre était constaté par les scientifiques. La protection du grand Tétras, la ligne Colmar-Metzeral deviennent une priorité à l' époque. Le président Herzog a signé pour le site protégé du Breitfirst-Hilsen-Klintzkopf pour le grand tétras.

   Sous la présidence d’Émile HERTZOG, la restauration de la table d'orientation au Hohneck a été entreprise, ainsi que la plate forme du point de vue à mi-chemin sur le sentier des roches. Des tables et bancs ont été installés principalement aux points de vue sur différents itinéraires de la vallée. Le terrain du Chalet Erichson a été acheté à la Communs de Soultzeren en 1961.

1984 Présidence de Robert NEUNLIST, retraité EDF

   Robert NEUNLIST a continué l’œuvre entreprise par Emile HERTZOG et l'effectif n'a fait que grandir pour atteindre 660 membres en 1995. Des séjours en Suisse - Autriche - Espagne ont été organisés. Le Club Vosgien s'est évadé pour voir d'autres horizons, les moyens de transports modernes le permettaient.

   Après le décès d'Emile HERTZOG, les membres du Club Vosgien ont voulu honorer l'homme en lui dédiant l'itinéraire Eschbach-Buchwald triangle jaune (sentier Herzog) ainsi qu'une stèle avec son nom au Buchwald.

   En 1993 il réédite le "Guide du promeneur et du touriste - 100 promenades et randonnées" en français et en allemand.

1996 Présidence de Kurt MULLER, commandant du Peloton de Gendarmerie de Montagne de Munster

   Après changement des statuts, la section du Club Vosgien est devenue association du Club Vosgien de Munster. Ses membres sont tous bénévoles et l'association est affiliée à la Fédération des Club Vosgien à Strasbourg.

   La ville de Munster a mis à disposition l'ancien atelier des ouvriers communaux, que les bénévoles ont remis en état (peinture, électricité…). L'équipe de travail de la Grande Vallée, à son tour s'est construit un dépôt de matériel sur un terrain mis à la disposition par la commune de Metzeral.

   Un véhicule 4x4 avec remorque a été acquis, plus pratique que l'ancien fourgon pour les déplacements en montagne.

   Réfection des sentiers du Hohneck avec la PRNBV et les jeunes volontaires du GRS - passerelles du Frankental ( remise en état, c'est-à-dire sécurité des câbles en remplacement des gardes fous du sentier des Roches et des Hirschsteine ), réfection après éboulement du sentier de l'Ameltal au Spitzkopfe, avec les jeunes militaires du PGM de Munster, remplacement des passerelles dans la vallée de la Wormsa, dans le Leibeltal, sur la Crête, GR5, Soultzeren, etc.

   Au début 2000 jusqu'au mois de juin de la même année, un effort supplémentaire avait été demandé aux équipes de travail pour la remise en état des ravages faits par la tempête « Lothar ». Une coordination exemplaire a eu lieu avec les forestiers, bûcherons, communes et les membres des 2 équipes de travail en dégageant, déviant, réparant les sentiers et passerelles.

   Le travail avec des jeunes, tels que des étudiants venus de divers pays, pour la réfection du Hohneck, du GRS, des Trois Fours ainsi que l'équipe APPART de Munster pour la réfection du parcours santé au Dubach, Hohneck, Katzensteine... ont été exemplaires et méritent d'être cités.

   Dans le domaine de la protection de la nature, le Club Vosgien siège dans les différentes commissions et notamment au Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, à Natura 2000, à la réserve du Frankenthal, à la commission PNPP du département, à la commission des sites du Haut Rhin, et Kurt MULLER est nommé président de la commission environnement à la Fédération.

   Création de deux nouveaux guides de randonnées sous la forme de 20 fiches pratiques.

   La création en 1998 de la première marche nocturne de Noël, suivie en 2002 d'une fête montagnarde au Gaertlesrain a donné un bon élan touristique au Club Vosgien. Cette marche à toujours lieu chaque année le dernier samedi de l’Avent.

2005 Présidence d’Albert HEINRICH, commandant de la Gendarmerie de Munster

   Le 27 juillet 2006 un article dans les DNA « Des envies d’éclaircies » illustre la lutte du Club Vosgien pour la Protection de la Nature du Patrimoine et des paysages (PNPP) afin d’éviter que les prairies qui ne servent plus de pâturages soient envahies par la forêt, et que nos magnifiques points de vue ne se referment.

   Au mois de novembre 2006 l'association de Munster a érigé un mémorial dans le vallon de la Wormsa en mémoire de M. IMMER. Le mémorial a été conçu par Jean GAEBELE de Metzeral en été 2006.

   Une roche de granit gravée au nom de Robert NEUNLIST a été inaugurée au printemps 2006 sur le sentier appelé « sentier NEUNLIST » entre le lac du Forlet et la Crête, en mémoire de ce président.

    En 2008 construction de la gloriette au lac du Fischboedle.

   De 2008 à 2014 notre vice-président Frédéric LUNG est nommé président de la commission Protection de la Nature, du Patrimoine et des Paysages (PNPP) à la Fédération des Clubs Vosgiens. Il n'aura de cesse de se battre auprès des élus  pour l'ouverture de nos paysages.

   Refonte des statuts du CVVM en 2009. Le Club Vosgien de Munster devient le Club Vosgien de la Vallée de Munster.

   Le 1er mai 2010 première cérémonie « d’ouverture des sentiers »  avec 12 randonnées  destinées à vérifier l’état des sentiers après la période hivernale, terminées symboliquement par la remises de la clef des sentiers au directeurs de l’Office de tourisme lors d’une cérémonie conviviale. Cette fête à l’initiative de Frédéric LUNG a été reconduite chaque année depuis cette date.

   En 2010 le Sentier des Roches a été entièrement restauré en remplaçant toutes les rambardes extérieures par des mains courantes scellées côté roches, plus solides et plus sécurisantes. Construction d’un pont métallique avec la participation de l’entreprise LAEMMEL. Le centenaire de sa construction a été fêté le 4 août (bien qu'il ait été inauguré en 1911) en présence de descendants du créateur du sentier Henri STROHMEYER et de nombreuses personnalités.

   André HUGUELIN crée le "Classeur du baliseur" avec les cartes des sentiers balisés où tous les panneaux sont répertoriés.

   En 2012 création de la carte IGN de la Vallée de Munster au 1/25 000e, après d’âpres négociations avec l’IGN et la Fédération. En effet il fallait auparavant 4 cartes IGN pour randonner dans toute la Vallée. Cette carte, mise à jour, est toujours en vente à l’office de Tourisme et les librairies de la région.

2013 Présidence de Gérard HEINRICH, vice-président de l'Office de Tourisme

   En 2014 mise en place d’un panneau explicatif à proximité du point de coordonnées géographiques 48° / 7° par Frédéric LUNG.

   En 2016 premières initiations à la marche nordique et à la marche d’orientation, suivies en 2017 par la création d’une section Marche Nordique.

   En 2018 parution du guide de randonnées « 20 balades agréables dans la Vallée de Munster » grâce à Frédéric LUNG et la participation des guides de randonnées.

   Le dimanche 10 juin 2018 le Club Vosgien de la Vallée de Munster organisait, pour le compte de la Fédération, le 6e festival de marche nordique, ce qui a contribué à faire connaitre notre Club et rajeunir son image.

   L’année 2020 a vu le montage d’une nouvelle Gloriette au Chalet Erichson qui permet aux randonneurs de s’abriter même en cas de fermeture du chalet, et 2021 un assainissement dimensionné pour accueillir les 200 personnes de la fête montagnarde ainsi que la réfection du réservoir de captage de la source.

   Nos 470 km de sentiers ont été tous numérisés au GPS, et enregistrés dans une application sur tablette appelée « Guide du baliseur » qui comprend une carte interactive qui renvoie sur chacun de nos 103 itinéraires, avec des liens vers les 2023 photos des jonctions de sentiers et leurs panneaux de balisage. Ces données sont transmises à l’IGN pour la mise à jour continue de la cartographie.

    L’année 2022 a permis à plus de 2500 randonneurs ou marcheurs nordiques de participer à nos sorties encadrées par nos guides. Dans nos 470 km de sentiers, nos équipes de travail n’ont pas chômé de même que les bénévoles du chalet Erichson avec près de 11000 randonneurs servis. Un grand merci à tous ces bénévoles. Notre Club compte actuellement plus de 600 membres, quatre équipes de travail dans les sentiers (35 bénévoles), 23 guides diplômés de randonnée et marche nordique, et 74 bénévoles pour le service au Chalet.

 

Sources :
Le centenaire du Club Vosgien de Munster 1873-1973 (Fascicule).
Histoire du Club Vosgien par Kurt MULLER (Exposé à la société d’Histoire de la Vallée de Munster - 2007).
Le mot du Président : R. NEUNLIST (sans date).
15 ans de Club Vosgien par Frédéric LUNG.

Horaires d'ouverture de l'office de tourisme

De janvier à mai et de septembre à décembre :
Lundi à vendredi : 09h30 - 12h et 14h - 17h30
Samedi : 09h30 - 12h et 14h - 17h

En décembre permanence de l’Office de Tourisme
sur les marchés de Noël les week-ends
 
De juin à août :
Lundi à samedi : 09h - 12h30 et 13h30 - 18h
Dimanche et jours fériés : 09h -13h

Office de Tourisme de la Vallée de Munster 2021
L'Alsace EssentielleMentions légales - Extranet - Espace Pro