Developpe par Vallee de Munster

Les cigognes à Munster

Cigogne à Munster (Alsace)

La cigogne est un grand échassier, à la démarche calme, au vol lent et souvent planant. Elle mesure environ un mètre de long, pour une envergure de deux mètres et un poids de trois kilos.

La cigogne : une espèce protégée

L'histoire de la cigogne en Alsace est récente, depuis 1870-1880, mais elle est là depuis des millénaires. Sous Vercingétorix, la Gaulle était boisée de Lyon à Strasbourg, donc il y avait déjà beaucoup de cigognes noires (qui préfèrent la forêt). La cigogne était rependue jusqu’à Moscou au Moyen Age, à l’Oural à la Renaissance, ce qui montre sa fluctuation en fonction des climats, des températures.

Nombre : En 1960 : 148 couples de cigognes en Alsace En 1974 : 9 couples En 2009 : 450 couples, dont 270 dans le Haut Rhin et 1 000 cigogneaux. En 2012 : 600 en Alsace et 30 à Munster

Le premier lâché (on remet en liberté des cigognes issues de parc) de cigognes a eu lieu en 1987 à Munster et en 1976 à Katzenthal premier en Alsace)

En 1983, est créé l’APRECIAL (Association pour la Protection et la Réintroduction des Cigognes en Alsace Lorraine) afin de les protéger.

Problèmes de disparition des cigognes dues : aux tirs de la fin du colonialisme, à l’électrocution, à l’empoisonnement des criquets, principale nourriture des cigognes en Afrique, à la sécheresse en Afrique

Dorénavant, on compte 17 000 couples en France, 52 000 en Pologne, 1/4 cigognes mondiales, 42 000 en Espagne, les 2 autres grands pays à cigognes. Les cigognes font 2 trajets : Celles d’Europe de l’est, comme les polonaises, survolent la Turquie et traversent la mer par le détroit du Bosphore. Les cigognes alsaciennes, allemandes et suisses passent par le détroit de Gibraltar. Début août, du 1er au 8, elles parcourent 6 000km en 2 -3 mois, parfois jusqu’à 1 600 m d’altitude, et planent 200 à 400 km/jour. Elles utilisent les courants ascendants d’air chaud pour migrer. On prend soin des cigognes en Belgique, Hollande, Suisse, Allemagne et Alsace. 2 espèces en France /19 dans le monde.

20% des cigognes migratrice vont en Afrique, 50% reste en France. 22% des cigognes reviennent à Munster contre 8% dans les années 70.

L’espèce est protégée depuis 1976 par la loi française.

Le 11 juin 2009, un comité de pilotage a été mis en place pour une opération similaire aux villages fleuris, selon le nombre de cigognes hébergées par village.

Des journées européennes de la cigogne se tiennent tous les ans. Dorénavant le dispositif de réintroduction est suspendu, nous sommes dans une phase de gestion des populations, pour que la cigogne retrouve sa place et son cycle d’avant 1974. L’objectif est qu’elles redeviennent un peu sauvage, qu’il y est de moins ne moins d’intervention et de nourrissage de l’homme, pour que le cycle migratoire puisse continuer. Autre objectif : au lieu d’avoir 25 volatiles à 1 endroit, l’idée serait d’en avoir 8 ou 10 en plusieurs endroits.

La cigogne : carte d’identité

Cigogne et ses petits à Munster (Alsace)

Poids : 3 à 4 kg, le mâle est un peu plus lourd que la femelle.

Taille : de 1 mètre à 1.15 mètre de hauteur (l'homme est légèrement plus grand). Ses pattes font 19 cm.

Envergure : 1.2 à 1.6 mètre

Durée de vie : 20 à 30 ans

Alimentation : Elle est carnivore. Dans la nature, elle dérange sa proies et la récupère ensuite. Elle mange jusqu’à 500gr de viande par jour et se nourrit dans les zones humides et les près, de grenouilles, petites souris, vers, limace, mulots et écrevisse. 500 souris par an lui suffisent ! Sa technique pour chasser : elle dérange ses proies et la récupère

Mode de vie : En colonie ou en groupe, sachant qu’un groupe correspond à un nid, à une famille. Au-delà d’une certaine taille de colonie, il y a une concurrence entre elle et un problème pour l’homme pour gérer ce groupe. Elle craquette ou claquette. Elles voient très bien les couleurs et entendent comme les humains.

Reproduction : De retour de voyage (dès février et jusqu’en mai), la cigogne pond environs 3 à 5 œufs en 6 jours. Après un mois de couvaison (la femelle couve plus que le mâle), 3 à 5 jeunes apparaissent fin mars début avril. Ils restent dans le nid 2 semaines et sont nourris par leurs parents (qui déposent la nourriture dans le nid et non pas dans le bec comme d’autres oiseaux). En 2 mois, ils auront pris 3kg. Ils s’envolent au bout de 10 semaines et rentrent tous les soirs jusqu’à la migration, mi août. Une cigogne adulte a 3 ans. On reconnaît le cigogneau à son bec noir. Il perd son duvet après 4 semaines.

Le nid : il est construit par le mâle à l’arrivée du couple, en mars. Le choix du nid dépend de la femelle. Les cigognes y reviennent d’une année sur l’autre. Son diamètre est de 120cm, comme l’envergure de la cigogne (qui protège ainsi son nid). Il pèse 500kg et est fait de branchage, puis de mousse et d’herbe à l’intérieur (pour le confort). Le fond du nid est plat et sous le nid se nichent les moineaux. Certains nids font plus de 1243kg

Le bagage : il nécessite une autorisation d’une autorisation du muséum d’histoire naturelle de Paris. Les cigogneaux sont bagués quand ils ont entre 4 et 6 semaines quand ils ne volent pas encore. La bague fait 16mm de diamètre et une hauteur de 30 à 35mm. On peut y lire le pays de bagage, la ville de la région ainsi qu’un numéro de recensement. On reconnaît une cigogne migrante car elle à sa bague à la pate droite, la cigogne sédentaire sera baguée à gauche.

A savoir : La femelle parle plus que le mâle. Les parents n’apprennent pas à chasser aux enfants, ils l’apprennent d’eux même. 3 types de plume les Tuiles (ou couverture, qui empêchent la pluie de pénétrer), les rectrices (la queue de derrière qui sert de gouvernail) et les rémiges (les plumes noires au bout des ailes, qui servent à décoller quand elles sont fermées et à l’atterrissage elles sont ouvertes) Problème de décharge : elles y vont par habitudes grégaires, pour se voir, parler entre elles. Parfois il y a de quoi manger pour elles d’autres fois non, elles mangent donc des élastiques et meurent. Elles sont parfois 150 sur un même site Les cigognes se déplacent dans un rayon de 4 à 5km, ce qui est généralement la distance d’un clocher à l’autre en Alsace. Ailleurs, elles sont dans la nature.

La cigogne à Munster

Cigognes a Munster en Alsace

Il y a des cigognes à Munster depuis le XI siècle.

Pour préserver et réintroduire la cigogne, la Ville de Munster, Grego (association des artisans et commerçants de la vallée de Munster) et l’APPRECIAL (Association pour la protection et la réintroduction de la cigogne en Alsace-lorraine) ont travaillé en commun et créé un centre de réintroduction des cigognes, chemin du Dubach à Munster. Cet enclos de Munster est maintenant fermé suite au succès de l'opération. Les oiseaux restés 3-4 ans dans l’enclos ne migrent plus.

Nous pouvons compter : 21 couples de cigognes à Munster et 250 bébés en 2010 et 30 couples en 2012.

Munster est village de cigogne d’Alsace, label attribué aux communes d’Alsace depuis 2009 qui hébergent de nombreuse cigognes.

Légendes

La cigogne est plus protégé en Alsace qu’ailleurs : elle réjouit les gens, quand les cigognes sont là les beaux jours ici, les choses vont bien la cigogne apporte les enfants, symbolise aussi un peu la paix (pas de guerres…), les cigognes se déplacent dans un rayon de 4 à 5km, ce qui est généralement la distance d’un clocher à l’autre en Alsace. Ailleurs, elles sont dans la nature.

Qui connaît vraiment la légende de la cigogne ?, en voici quelques une expliquant sa renommée et pourquoi elle est devenue un symbole de l’arrivée des bébés… Tout commence en Alsace, sous la cathédrale de Strasbourg. Sous la Cathédrale de Strasbourg, il y avait autrefois un lac. C'est là que barbotaient et s'amusaient les âmes des enfants qui attendaient de venir au monde. Sur ce lac, vivait également un gnome qui passait son temps à naviguer dans une barque argentée. A l'aide d'un filet d'or, il attrapait délicatement les âmes des bébés. Il les donnait ensuite à la cigogne et celle-ci n'avait plus qu'à les déposer dans les berceaux ...

Crée avec des fleurs de cerisiers d'Alsace, c’est pourquoi elle est si blanche. Ses pattes et son bec prirent la couleur pourpre au soleil couchant lorsqu'elle s'envola. A son retour de migration, elle vit les plaines d'Alsace ensanglantées et ruinées par les guerres et demanda aux dieux de porter de deuil, ce qu'ils refusèrent, mais lui permit cependant de tremper le bout de ses ailes dans le noir de la tristesse et du désespoir. Ce qu'elle fit. Mais tout s'explique: en effet toutes ces jolies croyances et légendes qui attribuent tant de vertus aux Cigognes sont sans doute dues à leur retour en Alsace au Printemps, symbole de Naissance et de renouveau et au fait que grâce à leur long bec elles débarrassent champs et marécages des serpents et autres animaux nuisibles à l'homme. Au Maroc, la cigogne n'est pas chassée comme c'est le cas dans certains pays africains. Elle est considérée par la croyance populaire marocaine comme un oiseau sacré et porte bonheur. La légende populaire raconte que la cigogne serait un imam, un homme saint habillé de deux burnous, l'un noir et l'autre blanc. Dans l'antique Égypte, la cigogne était sacrée et quiconque l'attaquait était puni de mort. En Grèce, jadis, on appela « loi cigogne » l'édit qui obligeait les enfants à nourrir leurs vieux parents dans la détresse. Des légendes racontent que la cigogne est avant tout un porte-bonheur. Lorsqu'une jeune fille voit une cigogne à terre faire quelques pas à sa rencontre, c'est, dit-on, signe de mariage dans l'année.

Patrimoine religieux

Patrimoine religieux

Patrimoine militaire

Patrimoine militaire

Patrimoine architecture

Patrimoine architectural

Patrimoine industriel

Patrimoine industriel